Charte professionnelle

2/ Charte professionnelle
Il est souvent dit que le métier d’Architecte se place au carrefour de toutes les contraintes, ce qui est exact. Contraintes financières, contraintes urbaines, contraintes techniques, contraintes de délais, contraintes de sécurité, contraintes de normes, contraintes administratives, et bien sûr les contraintes esthétiques, valeur relative.
L’Architecte appréhende l’ensemble de ces contraintes contradictoires et entre en relation avec des partenaires dont les intérêts s’opposent. Il doit arbitrer constamment et orienter ses choix pour servir projet. C’est pour cela que le Maître de l’Ouvrage (le client) l’a mandaté. Cela implique la confiance mutuelle, le respect des compétences de chacun, la transparence, l’honnêteté intellectuelle, la rigueur. Cela implique aussi le plaisir. Il doit-être plaisant de se réunir entre bons professionnels, pour trouver ensemble les solutions aux contraintes, voir ensemble le projet aboutir, le bâtiment sortir de terre et se révéler, se féliciter les uns les autres du travail accompli autour d’un bon repas de chantier.
Dans le monde de l’Architecture, « finis coronat opus », c’est-à-dire, la fin couronne l’œuvre.
C’est en effet l’achèvement des travaux, la transmission de l’œuvre devenue ouvrage, qui compte au-dessus de tout.
Telle est ma vision du métier. Telle est la charte professionnelle que j’impose sur toutes les opérations dont j’ai la responsabilité.

Retour au menu: A propos de Xavier Lavergne

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.